Le LLR est fortement impliqué dans les analyses ayant contribué à la première (...) - Laboratoire Leprince-Ringuet
  • Site web CNRS
  • Site web Université Paris-Saclay
  • Site web École polytechnique

La physique de l’infiniment grand l’infiniment petit

Le LLR est fortement impliqué dans les analyses ayant contribué à la première observation du processus ttH par la collaboration CMS.

11 juin 2018


L’analyse des états finaux multileptons, avec des taus hadroniques, a bénéficié de contributions de premier plan du LLR.


En particulier, dans l’état final avec deux leptons de même signe et un tau hadronique, une nouvelle implémentation de la Methode des Éléments de Matrice (MEM) a été développée.


Le groupe informatique du LLR a notamment entrepris un effort important pour paralléliser le code MEM et exploiter la puissance de calcul simultanée de plus d’une trentaine de GPUs.


Le LLR a aussi joué un rôle majeur dans l’analyse H->4 leptons. Dans ce cadre, la catégorisation des événements a ainsi été optimisée afin de maximiser la sensibilité aux différents modes de production du boson de Higgs, y compris le mode de production ttH.


Cette forte implication s’est encore davantage concrétisée, puisque les éditeurs des publications associées à ces analyses ont tous été issus du LLR.


Thèse de Thomas Strebler https://www.theses.fr/2017SACLX044
milf lesbian php shell