• Site web CNRS
  • Site web Université Paris-Saclay
  • Site web École polytechnique

La physique de l’infiniment grand l’infiniment petit

CDD (18 mois) instrumentation médicale

30 septembre 2017

Missions

Au sein du laboratoire de recherche Leprince-Ringuet (CNRS/IN2P3) et sous la responsabilité du Dr Marc Verderi, le(la) candidat(e) sera chargé(e) de travailler sur la conception et les tests d’un prototype de moniteur de faisceau pour la proton-thérapie. Ce projet, baptisé PEPITES, fait l’objet d’un soutien de l’Agence Nationale pour la Recherche (ANR), qui finance le poste évoqué dans cette annonce. Les tâches consisteront en l’analyse des données réelles et simulées enregistrées avec le prototype, ainsi que d’études mécaniques, électroniques et d’irradiations. Le poste comprend une implication sur tous les aspects du projet, de la conception à la diffusion des résultats.

Description des activités

• Participation aux prises de données lors de tests faisceau (Nantes, Orsay, CERN).
• Analyse des données issues de tests faisceau.
• Simulation de la réponse du détecteur au passage des particules.
• Etudes mécaniques du prototype.
• Développement du système de lecture des signaux issus du prototype.
• Développement et utilisation de la chaine d’acquisition
• Suivi de projet et participation aux réunions de collaboration.
• Présentation, diffusion et valorisation des réalisations.

Description des compétences

• Au moins 5 ans d’expérience d’analyses de données en physique des particules.
• Expérience du slow control de détecteurs de physique des hautes énergies
• Bonnes connaissances des systèmes de vide
• Bonnes connaisances et expérience d’étude d’irradiations de matériaux
• Expérience et maitrise des outils de simulation tels Géant4
• Connaissance de langages de programmation (Python, C, C++...)
• Connaissance du système d’exploitation linux.
• Aptitude au travail en équipe

Description du contexte

Le laboratoire Leprince Ringuet est implanté au centre de recherche de l’école polytechnique à Palaiseau. Cette unité mixte de recherche est axée sur la physique des particules et l’astroparticule dans de grandes collaborations internationales subventionnées par l’Europe et les agences nationales.
Le(la) chercheur(-se) sera intégré(e) au groupe Apllications Médicales, comprenant 3 personnes.

Ce poste s’adresse à une personne au moins de niveau Bac+5 (Docteur).
Une expérience de plus de 5 ans dans le domaine de la recherche ainsi qu’une connaissance dans le domaine des couches minces seront un plus dans la candidature.

Contacts : Dr Marc Verderi, Dr Christophe Thiebaux

*-online.org mac online casinos offline